Alimentation et cultures numériques: une soif sociale et politique

Les mutations culinaires de ces dernières années, évoquées par Hebel et Mathe, ont mis en lumière des désirs nouveaux quant à l’alimentation des individus dans les sociétés occidentales, caractérisés par une production locale, de qualités souvent biologiques et globalement tentant de s’éloigner des industries dominantes de l’agroalimentaire et de leurs déviances. La standardisation des plats et des modes de consommation mêlés aux crises identitaires de notre temps auraient participé à l’ancrage social et culturel nouveau de la nourriture dans une démarche nationaliste, ou du moins chauvine. Lire la suite de « Alimentation et cultures numériques: une soif sociale et politique »

Publicités

Les tendances 2.0, faits éphémères ou ancrage pérenne ?

Il s’opérerait au sein d’une quête de soi une éventuelle perte de l’individualité au profit d’une universalisation des pratiques, celles-ci liées aux tendances véhiculées par les quelques influençeurs dominants la toile. Il y aurait autant un marketing du soi créé par les individus pour se démarquer et devenir à leur tour influençeurs qu’un désir de renouer avec les expériences simples du quotidien. Lire la suite de « Les tendances 2.0, faits éphémères ou ancrage pérenne ? »