Spring Breakers de Harmony Korine : La société de l’obscène

Il y a trois ans, le film Spring Breakers d’Harmony Korine m’avait subjugué, hypnotisé. Face à cette véritable perle visuelle et musicale, audacieuse et originale, j’avais pris le temps de le revoir plusieurs fois, pour être bien certaine du cadeau que son réalisateur nous avait offert. La fièvre de la surprise étant passée, j’ai décidé de me replonger dans ce qui restera certainement l’une des plus belles séquences du film. L’objectif ? Comprendre pourquoi et comment il a autant touché,  dérangé, enivré voire dégoûté. Le lien : Une obscénité.

Lire la suite de « Spring Breakers de Harmony Korine : La société de l’obscène »