Cap 2000 : Le va et vient culturel d’une scène électronique qui se cherche

Au commencement du XXIe siècle, un terme nouveau, englobant l’ensemble des musiques électroniques est dans la bouche de tous les médias, institutions culturelles et festivals : l’électro. Ce qui semble plutôt tendre à un sous-genre musical électronique devient l’appellation commune de tous ces styles musicaux complexes, réunissant finalement tout le monde au sein d’une seule et même entité. Les artistes marginalisés se font moins entendre, au profit de nouveaux émergents ayant intégrés les problématiques économiques et culturelles dominantes.

Lire la suite de « Cap 2000 : Le va et vient culturel d’une scène électronique qui se cherche »

Musiques électroniques et Do It Yourself : esthétique d’une époque en mutation

À la fin des années 1980, le mouvement techno et plus largement les musiques électroniques touchent les abords de la France jusqu’à se développer considérablement dans les années 1990. S’inscrivant dans le champs médiatique, représenté par les célébrités de l’époque et apeurant les politiques et conservateurs, la musique électronique a trouvé dans les années 1990 son premier point d’ancrage pour les raisons précises que l’époque correspondait à ce désir de liberté et d’émancipation. En 1989, le mur de Berlin tombe et rassemble l’Europe, et de nouvelles possibilités d’avenir s’ouvrent à la jeunesse européenne et française. La fin de la guerre froide est célébrée et marque un tournant majeur dans la construction identitaire, politique et sociale des générations contemporaines.

Lire la suite de « Musiques électroniques et Do It Yourself : esthétique d’une époque en mutation »

L’art du Do It Yourself : l’impertinence pour l’émancipation

Quel autre domaine que l’art pourrait se targuer d’être plus proche de la philosophie Do it Yourself ? Si pendant longtemps il n’aurait eu que pour seul objectif la représentation des figures divines, il est devenu avec le temps partenaire du profane et s’est libéré du pouvoir en découvrant sa possible visée émancipatrice, tout en restant souvent contraint à de nombreuses normes issues du classicisme. Des individus se sont libérés de ces règles au début du XXe siècle.

La stratégie d’empowerment : des enjeux de la reprise du pouvoir collectif

Pourquoi décider de travailler de façon indépendante, autonome et libre ? J’ai découvert en m’interrogeant ainsi un terme dont les définitions sont aussi nombreuses que les domaines d’activités. Pourtant l’empowerment est avant tout une reprise du pouvoir collectif : un désir non sans enjeux dans des pays en constante libéralisation. 

Lire la suite de « La stratégie d’empowerment : des enjeux de la reprise du pouvoir collectif »