Ekphrasis

L'homme a le regard vide, noir. Perdu dans le vide, il semble presque mort. Son visage est pâle, livide, sans émotions. Sa barbe se perd dans la noirceur de son costume, large et obscur, lui-même s'étirant dans la sombreur du mur derrière lui. À son bureau nappé de rouge, le poète paraît inerte. Sur la droite du tableau se tient une personne. Une femme ? Un enfant ? Difficile à dire...