Cap 2000 : Le va et vient culturel d’une scène électronique qui se cherche

Au commencement du XXIe siècle, un terme nouveau, englobant l’ensemble des musiques électroniques est dans la bouche de tous les médias, institutions culturelles et festivals : l’électro. Ce qui semble plutôt tendre à un sous-genre musical électronique devient l’appellation commune de tous ces styles musicaux complexes, réunissant finalement tout le monde au sein d’une seule et même entité. Les artistes marginalisés se font moins entendre, au profit de nouveaux émergents ayant intégrés les problématiques économiques et culturelles dominantes.

Lire la suite de « Cap 2000 : Le va et vient culturel d’une scène électronique qui se cherche »

Publicités

Techno : naissance urbaine et vibrations post-industrielles.

Nouvelles technologies, inventions de machines musicales commercialisées, déconstructions des codes musicaux… La seconde partie du XXe siècle réalise les espérances des futuristes du début du siècle (dont je parlais ici) et permet la libération des valeurs artistiques normatives de l’époque, l’émancipation individuelle et collective. Au moment où l’informatique et le numérique apparaissent dans le processus de création musical, puis avec l’arrivée d’Internet dans le paysage contemporain dans les années 1990, les pratiques dans la musique électronique connaissent un nouveau tournant symbolique. Lire la suite de « Techno : naissance urbaine et vibrations post-industrielles. »

L’art du Do It Yourself : l’impertinence pour l’émancipation

Quel autre domaine que l’art pourrait se targuer d’être plus proche de la philosophie Do it Yourself ? Si pendant longtemps il n’aurait eu que pour seul objectif la représentation des figures divines, il est devenu avec le temps partenaire du profane et s’est libéré du pouvoir en découvrant sa possible visée émancipatrice, tout en restant souvent contraint à de nombreuses normes issues du classicisme. Des individus se sont libérés de ces règles au début du XXe siècle.

De l’hédonisme culinaire à la française à la culture food globalisée : une évolution plurielle

Beaucoup de tendances m’interpellent sur les réseaux sociaux. Mais il y a en a une en particulier, traversant le temps, les sociétés et les cultures, qui m’intéresse aujourd’hui : la nourriture. Ou plutôt, l’art de la table. Mon hypothèse ? La cuisine est bien régie par un ordre social, culturel et pas seulement biologique. Et la tradition culinaire française, hédoniste, se doit bien d’évoluer avec son temps : celui de l’ouverture.

Lire la suite de « De l’hédonisme culinaire à la française à la culture food globalisée : une évolution plurielle »